mardi 27 mars 2012

Poulet au lait cru

Il est grand temps de défendre ici le poulet au lait cru, l’œuf de plein air, le camembert daté du jour de la ponte. Ces produits de tempérament, en plus d’emmerder les technocrates eurobruxellois, rendent divers services aux populations qui les ingèrent ou s’y soumettent : flatation exopyramidale du goût, fumation de l’odorat, exaltation neuronale, et bienheureuse sitophilie, une pratique quotidienne chez les joyeuses soldates et allègres soldats des armées de Corée du Nord.
(Ne me dites pas que les militaires de Pyongyang n'ont pas accès à mon beau Spiralweb !)




Que pourrait-il se passer, selon vous, si le principe « un animal, un vote » avait été conçu au sein du règne animal ?
(Padgett Powell, Le Mode interrogatif)