mardi 22 mai 2012

Danser le mauvais esprit

Le mauvais esprit se danse comme un pogo. Vous sautez en l’air en bousculant vos congénères, tout simplement. Vous sautez en l’air dès que l’on vous propose un verre de sirop, un doudou, du vent. Ce n’est pas difficile, les filles, n’importe qui peut s’y mettre. C’est vrai qu’il est préférable d’avoir développé des réflexes anciens, ça aide. Des exemples ? Ne rien faire à l’école, fréquenter la racaille plutôt que les bons sujets, éviter tout plan de carrière fonctionnaire, refuser les responsabilités, lever le nez en l’air, se débarrasser de tout sentiment d’appartenance à une classe sociale, aborder des inconnus dans la rue, être curieux de tout, repeindre sytématiquement à vos couleurs tous les décors offerts, être corse, mépriser les banques, brûler son dossier de retraite dès réception, se baigner dans un lagon et fuir les piscines municipales, ne jamais se prendre au sérieux, jouer de la cornemuse à piston droppé, laper la confiture à même le pot, tricoter des écharpes au point mousse. Choper des adolescents au lasso pour leur inculquer tout cela à coups de marteau afin de leur apprendre à exercer leur esprit critique et penser l’univers. Et ne pas hésiter à aller au charbon.
Ensuite, même dans un monde sans musique, vous êtes capable de danser le mauvais esprit. On saute ?




C’est le moment d’entrer dans mes années sombres : la femme qui m’aime est captive, j’ai toutes les polices du royaume à mes trousses ; hors-la-loi, traqué, misérable, il me reste ma conscience et mon épée.
(Jean-Paul Sartre, Les Mots)

1 commentaire:

  1. A quand dans la rubrique "Ateliers" de ce blog? : Spiralweb vous propose d'apprendre à danser le mauvais esprit en dix leçons. Entrez dans la transe et retrouvez votre instinct!

    RépondreSupprimer

Commentaires