samedi 19 mai 2012

Un nouveau ministre pour les périphrases

Les choses vont-elles changer à l’Éducation nationale ? Je suis circonspect. Les rythmes scolaires, on s’en tape. Nous, les usagers de la langue, ce qui nous intéresse ce sont les nouvelles inventions concernant les étiquettes, les dénominations, les classements. Peillon fera-t-il mieux que ses prédécesseurs, toutes obédiences confondues ?
Aujourd’hui, avant les réformes, avec ou sans concertation, où en sommes-nous ?
Il est temps de publier un extrait du lexique en cours au ministère et dans les inspections académiques.
Tout un chacun a entendu parler du « référent bondissant » (un ballon). Mais connaissez-vous, chères soldates des légions nord-coréennes, le « référent bondissant aléatoire » ? C’est un ballon de rugby. Et le « géniteur d’apprenant » ? C’est un parent d’élève. On pourrait en loutre pinailler sur le cas des apprenants adoptés ; ne faudrait-il pas créer l’appellation « adopteur d’apprenant », histoire de n’abandonner aucun de ces apprenants sur le carreau ? Et le « locuteur natif » ? Un enseignant de langue originaire du pays. Quant à l’ORL, il ne s’agit pas de l’otho-rhino-laryngologie de notre enfance, mais bien de l’« observation raisonnée de la langue ». Autrement dit, dans les années 2, la grammaire.
Voilà trente ans au moins qu’on élève du crétin en batterie. Continuons.
Et élargissons le cercle… Le Spiralwebman se permet de souligner que le gouvernement déconne à pleins tubes. Quatre ministères au moins martyrisent la langue : le Redressement productif, l’Égalité des territoires, les Outre-Mer, la Réussite éducative. Montebourg, Duflot, Lurel et Pau-Langevin n’ont pas intérêt à manier la langue de bois.
En ces temps de floraison langagière débridée, je ne serais pas surpris qu’il y ait tout un tas d’incidents de personnes dus à des personnes à mobilité réduite qui n’ont pas eu assez d’espace pour exprimer leur ressenti. Méfiez-vous des secondes voitures et des transports en commun au moins autant que de l’Éducation nationale. La Guidation étatique générale ?




J’allai jusqu’au poste de télévision et mis une chaîne sans programme — du bruit blanc au maximum de décibels, très bien comme fond sonore pour dormir, un chuintement puissant et continu qui noie tout ce qui est étrange.
(Hunter S. Thompson, Las Vegas parano)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires