lundi 1 juillet 2013

Physique et chimie pour les nuls


Le sentiment amoureux est-il explicable, démontable, douloureux, la plupart du temps absent quand on a besoin de lui, réconfortant, un gaz rare, une vue de l’esprit, une musique des sphères, un poème pré-colombien, une sérieuse intervention, une affection bénigne, le grand livre de la vie, un sourire évanescent, une habitude bonne ou mauvaise, un dérèglement de tous les sens, une couleur indéfinissable, une chanson douce, une grammaire savante, une extraction de racine carrée, une solution soluble dans un liquide de notre choix, un rond-point à l’anglaise, une remontée de l’Orénoque à la nage, une route sans fin, la matière du silence, une étendue neigeuse, une erreur de jugement, une perte de repères, un abandon délicieux, la reprise d’une conversation, une rhyolite, une éclipse des formes, le bruit d’une forge, un espace courbe, un feu qui couve, une forêt parfumée ?
A-t-il à voir avec le cri des geais, la robe rouge d’une demoiselle sur une feuille d’hortensia, une chanson de Jean-Louis Murat, un regard étrange et pénétrant, la matière d’une forme, la fusion d’IKB 47 et de mauve permanent, la mélancolie d’une grange, un arrêt sur la toponymie, un bouquet de roses anglaises sur une table de jardin, un verre de pacherenc-du-vic-bilh, un souvenir corse, un galet percé, une minute soudanaise, une lecture du capitaine des myrtilles, la chute d’une paupière ?
Une question de précipité… Une histoire de transparence…




104. Je suis également convaincu que le soleil n’est pas un trou dans la voûte des cieux.
(Ludwig Wittgenstein, De la certitude)

3 commentaires:

  1. Je choisirais... ce chat qui baille!

    RépondreSupprimer
  2. Sacré Anonyme ! Quel sens de la saillie !

    RépondreSupprimer
  3. Non, non, c'est indubitablement "une erreur de jugement" !

    RépondreSupprimer

Commentaires