samedi 12 avril 2014

Demi-saison sur les terres froides


Près du groseillier malingre, le cimetière aux mégots de cigare. Goggie Belle rentre de son expédition nocturne, affamée, exigeante, puis, rassasiée, se vautre dans le fauteuil de Maître Fernand, l’amateur de poireaux. Elle ronronne en dormant face au poêle qui fonctionne au ralenti. C’est l’époque des moitiés qui commence : demi-saison, demi-teintes, mousse trappiste, avancement de projets. Résolution au-dessus des terres froides, écroulement du vieux monde, envol de poussière. Refus du calme, refus de la tempête. Dormir en rond, ouvrir la bouche.




« Ce soir encore, cette impression qu’une scie circulaire tourne dans le ciel au crépuscule. »
(Joyce Carol Oates, Vous ne me connaissez pas)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires