vendredi 18 avril 2014

Mort à le jeune


Le jeune pue. Le jeune est inculte. Le jeune est con. Le jeune la ramène tout le temps. Le jeune croit qu’il débarque dans un monde vierge qu’il va façonner de sa main. Le jeune est sans expérience. Le jeune boit trop, rit fort, hurle dans les rues. Le jeune écoute de la musique de merde. Le jeune ne veut pas travailler. Le jeune est obsédé par son plaisir. Le jeune refuse de s’engager. Le jeune n’a aucune morale. Le jeune ne respecte rien, ne s’intéresse à rien, ne pense pas. Le jeune est proche du règne animal, et parfois n’hésite pas à se végétaliser. Le jeune hait le vieux. Le jeune n’a aucune éducation ; il est impoli, ne sait pas se tenir en société. Le jeune refuse la propreté. Le jeune ne connaît rien à la cuisine, au vin. Le jeune maltraite la langue et abhorre la lecture des livres. Le jeune zappe tout. Le jeune passe son temps devant des jeux vidéo débiles. Le jeune surcommunique pour envoyer des messages vides de sens. Le jeune ignore ce qu’est un déodorant. Le jeune est têtu. Le jeune ne lâche rien (mais que tient-il dans ses petites mains enfantines ?). Le jeune adore le Nutella, les pétales de maïs, le ketchup, les spaghettis au curaçao, la pizza molle, la bière pervertie par tout alcool fort bon marché. Le jeune zone, perd son temps, fait la gueule en permanence. Le jeune n’est pas serviable, dort beaucoup, ne range pas ses affaires, martyrise les animaux, court après un signal wi-fi.
Le jeune ne sert à rien dans la société inutile d’aujourd’hui. Mort à le jeune. Si vous en avez-un sous la main, faites-le piquer.




« Sur cette route, il n’y a pas d’hommes du Verbe. Ils sont partis et m’ont laissé seul. Ils ont emporté le monde avec eux. Question : quelle différence y a-t-il entre ne sera jamais et n’a jamais été ? »
(Cormac McCarthy, La Route)

1 commentaire:

  1. Tout ceci est finement observé chère âme, nous sommes vraiment un ramassis de vieux cons... et qu'attendent-ils tous ces jeunes cons pour nous euthanasier !
    Heu... cela dit, Titi, ta prostate te laisse-t-elle en paix ? Éclaire-moi, toi qui est déjà très avancé dans les affres du grand âge... qu'elle marque de couches, etc.

    RépondreSupprimer

Commentaires